In Brüssel Fünfundzwanzig Kontroverse über die Energie vermeiden


Teile diesen Artikel mit deinen Freunden:

Auf halbem Weg durch den Europäischen Rat am Donnerstagabend März 23, die Führer der Fünfundzwanzig hielt ihr Hauptziel: Spaltungen zu vermeiden. Sie skizziert zum ersten Mal, eine gemeinsame Energiepolitik - wenn auch zaghaft - während Polemik über den wirtschaftlichen Patriotismus vermieden werden und insbesondere nach Frankreich und Spanien kritisiert.
Les pays membres se sont mis d’accord sur les grandes lignes d’une politique énergétique commune, qui consisterait notamment à parler d’une seule voix sur la scène internationale et renforcer leur marché intérieur. Ils ont convenu de se rencontrer chaque année pour évaluer les progrès enregistrés. Mais ils ne sont « pas encore parvenus à des conclusions sur des objectifs spécifiques » en matière énergétique, même si la Commission européenne a « reçu un mandat » pour les proposer, a reconnu son président, José Manuel Barroso.

« Dans dix ans, quand vous regarderez en arrière, vous réaliserez que ce débat très substantiel a conduit à une nouvelle politique énergétique » dans l’UE, a estimé le chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel, président en exercice de l’Union. Il a promis qu' »il n’est pas question d’établir une nouvelle super bureaucratie chargée de l’énergie », tandis que M. Barroso assurait que les Etats membres n’auraient pas à transférer de nouvelle compétences à la Commission.


Lesen Sie mehr darüber...


Facebook Kommentare

Hinterlassen Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *